Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 15:05

Ouest-France du 1er décembre 2010

 

Luçon

 

La suppression du train Nice-Nantes le lundi mobilise

Les élus du secteur, les membres de l’association d’usagers des services publics du pays de Luçon et d’autres associations d’usagers des transports et de défense de la ligne Nantes-Bordeaux, étaient une cinquantaine réunis à la gare lundi soir, suite à l’annonce de la suppression du train Nice-Nantes du lundi matin.

Lycéens et apprentis

Élus et usagers ont fait leur enquête sur la fréquentation de ce train, et les personnes qui en descendaient à 8h02, en gare de Luçon. 45 apprentis des maisons familiales de Vendée, soit une quinzaine chaque semaine viennent de Charente ou Charente-Maritime par ce train. Pour certains c’est actuellement un taxi qui va les chercher à La Rochelle ! Toujours selon l’enquête, 15 lycéens de Pétré et presque autant du Lycée Bel Air de Fontenay, domiciliés en Charente-Maritime viennent en train.« Jusqu’en juin, la SNCF prévoit de faire partir le train TER du lundi matin de la Rochelle à 6h50, plutôt que de Luçon à 7h30. Mais pour ceux qui prenaient le train plus au sud ? Et quel sera le financement puisqu’on est entre deux régions ? », demandent élus et usagers.

Modernisation de la ligne

L’étude sur la modernisation de la ligne Nantes-Bordeaux privilégierait un renforcement des liaisons Nantes-Bordeaux en passant par Tours ! révèle Dominique Souchet.Nous avions eu un espoir par le plan de sauvetage des trains Corail, mais celui-ci n’en fait pas partie. »

Le maire Pierre-Guy Perier souligne la dégradation de la voie« pont à La Bretonnière se franchit au ralenti. »Il remercie le conseil municipal de Lairoux pour la motion déjà votée et invite les élus présents à en faire autant.« Les dessertes ferroviaires interrégions sont un maillage important du territoire national. Les billets sont moins onéreux que ceux des lignes à grandes vitesse. Nous ne sommes pas d’accord pour le remplacement de trains par des autocars, d’autant que les autocars à la demande sont une catastrophe, personne ne sait qu’ils existent », ajoute Evelyne Deluze présidente de l’ADSP.

 

Mobilisation à suivre

 

Le public est prêt à se mobiliser.« On ne peut pas arrêter un train qui ne circule plus, » indique Pierre-Guy Perier. Élus et association d’usagers doivent définir les suites à donner à cette nouvelle mobilisation contre la« déserte » ferroviaire.

Onze ans de bataille du rail à Luçon

1999 La suppression des arrêts en gare de Luçon sur les trains de nuit faisait réagir les usagers.

2002 Usagers et élus demandent que soit maintenu le caractère « grandes lignes » de la voie Nantes-Bordeaux, et les arrêts de 13h15 et 15h19 l’après midi.

2003-2004 Alors que les usagers demandent la mise en place de trains le matin vers La Rochelle, la SNCF prévoit la suppression d’arrêts notamment à Luçon sur la ligne Nantes-Bordeaux. Pendant 55 jours en plein hiver, les usagers arrêtent les trains chaque après midi. L’arrêt du Nice-Nantes le matin à 10h est supprimé ainsi qu’un autre dans l’autre sens.

2008 Mis en place des lignes de bus à la demande.

2010 Après plusieurs mois où les arrêts du Nice-Nantes du lundi matin à 8h sont «  à éclipse », le train est supprimé à partir du 13 décembre, mais de fait, dès le 4 novembre.

 

La suppression du train Nice-Nantes le lundi mobilise

Tous les Vendéens ont le droit au train

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> <br /> que devient le vendéopole de Pouzauges, l'avenir de cette ligne, les Sables/Tours?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Il ne faut pas oublier que<br /> les deux métropoles régionales d'extrémités Nantes-Bordeaux sont les deux seules de la façade atlantique d'une part, que les départements de Charente Maritime (2eme<br /> département touristique de France et 1er de la façade atlantique et la Vendée (la 2eme) d'autre part, sont en plein essor démographique (+ de 600 000 hab chacun). C'est donc loin d'être le<br /> vide entre Nantes et Bordeaux et chacun sait que le trafic de cabotage interne sur la ligne est de loin majoritaire sur la ligne via La Rochelle.<br /> <br /> <br /> Pour le pays Basque, les<br /> Pyrénées, la vallée de la Garonne jusqu'à Toulouse c.-à-d. le grand Sud Ouest, l''itinéraire historique garde toute sa pertinence pour peu que l'on consente à investir sur les<br /> infrastructures et le matériel. Les crédits pour mettre Angers-Tours à VL 220 pour un gain de temps pourraient être plus utiles encore s'ils étaient déployés sur Nantes -Bordeaux.<br /> <br /> <br /> Faire dans l'avenir<br /> Nantes-Bordeaux en 3h30 environ me semble donc soutenir la concurrence avec  l'autoroute actuelle.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre